Voies et délais de recours contre les OQTF

L’obligation de quitter le territoire français « OQTF » est une décision administrative prise par le Préfet ayant pour but de sanctionner les personnes en séjour irrégulier sur le territoire.

Elle est régie à l’article L. 511-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile.

Cette décision fait l’objet d’une notification auprès de l’étranger ; c’est-à-dire que les délais pour contester cette décision démarre au moment où la décision est soit remise en mains propres ou reçue par voie postale.

Il existe deux grandes catégories d’OQTF ; celle avec un délai de départ volontaire accordé à l’étranger et celle sans délai de départ volontaire.

En fonction, les délais de recours devant le tribunal administratif ne sont pas les mêmes. Normalement, ils doivent être indiqués sur la décision.

En revanche, dans ces deux hypothèses, il est possible de faire un recours administratif - gracieux auprès du Préfet ou hiérarchique auprès du Ministre de l’intérieur - dans un délai de deux mois à compter de la notification de l’OQTF.

Toutefois, ce délai ne prolonge pas le délai de recours contentieux ; il faut donc toujours introduire un recours devant le tribunal administratif dans les délais impartis en même temps que le recours administratif, ces recours n’ayant pratiquement aucune chance d’aboutir.

Les OQTF avec délai de départ volontaire

C’est lorsque le Préfet donne à l’étranger un délai pour quitter le territoire français par ces propres moyens.

Cette OQTF est souvent une décision accessoire d’une décision portant refus de titre de séjour. Il faut donc contester tant le refus de séjour que l’OQTF.

Ce délai est de 30 jours sauf dérogation particulière.

Ce délai est suspensif de l’OQTF c’est-à-dire que durant 30 jours, vous ne pouvez être éloigné de force du territoire. Au-delà, en cas de contrôle par des agents de police, vous pouvez faire l’objet d’un éloignement d’office ou être placé en rétention.

D’où l’importance du recours devant le tribunal administratif qui est lui aussi suspensif ; une fois le recours enregistré par le tribunal, vous ne pouvez pas faire l’objet d’un éloignement tant qu’il ne s’est pas prononcé sur votre dossier.

Dans quel délai la contester ?

  • L’OQTF avec délai de départ volontaire peut être contestée devant le tribunal administratif compétent de votre lieu de domicile dans un délai de 15 jours ou de 30 jours francs.
  • Exemples :
    • Vous avez reçu une OQTF à la suite du rejet de votre recours devant la CNDA le 15 avril, vous devez introduire votre recours devant le Tribunal administratif avant le 30 avril.
    • Vous avez reçu une OQTF à la suite du rejet de votre demande de titre de séjour déposée à la Préfecture le 15 avril, vous devez introduire votre recours devant le Tribunal administratif avant le 15 mai.
  • Le recours doit être reçu et non simplement envoyé au Tribunal dans ce délai.
Le délai est de 15 jours dans les cas suivants :
  • Vous avez fait une demande d’asile qui a été définitivement rejetée par l’OFPRA et/ou la CNDA ;
  • Vous êtes entré irrégulièrement en France et avait fait l’objet d’un contrôle de police ;
  • Vous être resté en France après l’expiration de votre visa (ou au-delà de 3 mois si vous n’aviez pas de visa).
Le délai est de 30 jours dans les cas suivants :
  • Votre demande de titre de séjour a fait l’objet d’un refus du Préfet ;
  • Votre titre de séjour est arrivé à expiration et vous n’en avez pas sollicité le renouvellement ;
  • Votre titre de séjour a fait l’objet d’un retrait ;
  • Vous résidez depuis moins de 3 mois en France et vous représentez une menace pour l’ordre public ;
  • Vous résidez depuis moins de 3 mois et vous travaillez sans autorisation de travail.

Les OQTF sans délai de départ volontaire

C’est lorsque vous êtes obligé de quitter le territoire français sans délai, dès la notification de la décision.

Bien souvent, cette OQTF est accompagnée d’un placement en rétention ou d’une assignation à résidence.

Dans quel délai la contester ?

  • L’OQTF sans délai de départ volontaire se conteste dans un délai de 48 heures.
  • Ce délai est impératif et fonctionne d’heure à heure. Il ne prend en compte ni les week-ends ni les jours fériés.
  • Exemple : si une OQTF sans délai vous est notifiée le 24 décembre à 14h05, vous devez introduire votre recours devant le Tribunal administratif avant le 26 décembre à 14h05.
  • Le recours doit être reçu et non envoyé dans ce délai.

Les dernières actualités du droit de la famille

Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.